Pourquoi l’économie européenne serait touchée par la crise financière aux USA ?

D’abord les USA restent le premier marché mondial, et une baisse de l’activité économique se répercute par une baisse des exportations vers ce marché des autres pays de la planète, notamment l’Allemagne le premier exportateur de la planète et le japon.

Ensuite les banques européennes qui ont été également touchées par leurs participations, certes beaucoup moindre, aux « subprime » vont, comme leurs homologues américaines, restreindre fortement les conditions d’octroi de crédits aux ménages et aux entreprises.

Quelles conséquences pour l’économie mondiale?

Comme les banques européennes ont des créances vis-à-vis des banques américaines,

le vrai danger aurait été que les banques américaines fassent faillites les unes après les autres entraînant ainsi leurs homologues européennes. Avec le plan de sauvetage de l’Etat américain ce risque d’effet domino (ou, en jargon d’économiste, risque systémique) se trouve écarté.

Alors pourquoi des inquiétudes ? Car maintenant, après s’être brûlé les doigts en distribuant du crédit facilement, les banques vont faire très attention à qui elles prêtent. Cela ne serait-il pas une bonne nouvelle ? Oui sauf que cette prudence a toutes les chances d’être excessive. Ainsi les ménages et les entreprises, notamment les PME, auront plus de difficulté à obtenir un crédit. Cet effet est appelé « crédit crunch ». On passe ici d’un extrême à un autre, comme le dit le dicton : chat échaudé craint l’eau froide. Cette restriction du crédit amène une baisse inexorable de la consommation et des investissements des entreprises et donc au final de la croissance économique. Voilà comment la crise financière des USA se répercute sur l’économie réelle.

Quels risques pour les épargnants français?

D’abord il faudrait que les banques françaises soient en difficulté. Ce qui n’est pas le cas. Aucune raison d’aller se ruer au guichet pour retirer son argent. Et puis le mettre où ? De toute manière en France les comptes courants, les livrets d’épargne sont garantis par l’Etat et garanti à hauteur de 70.000 euros par personne physique.

Et si la banque est une banque étrangère ? Il faut voir si la banque en question a un siège en France. Si c’est le cas c’est la réglementation française qui s’applique à savoir la garantie de 70.000 euros. Autrement si la banque n’a que des établissements en type succursale, le montant garanti n’est « que » de 20.000 euros. Comme c’est le cas pour la banque hollandaise ING par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *